Le site “La Cèze et ses gorges”

Concernant la Cèze de Saint-Ambroix jusqu'au Rhône, le site forme un corridor incluant la rivière et ses berges ainsi que le secteur des gorges. Ce territoire d’une superficie de 3500 ha a été proposé comme site Natura 2000 en 2001 notamment pour permettre la recolonisation de la loutre vers l’aval.

La Cèze et ses Gorges
La Cèze et ses Gorges

Habitats naturels et espèces

Le cours actif de la rivière, ses bancs de graviers

Ce milieu correspond au lit mineur du cours d’eau, c'est-à-dire la zone occupée par le cours d’eau à plein bord. Les crues permettent de mobiliser les sédiments et de modifier la physionomie du lit actif qui se déplace au sein d’un espace de mobilité. Ce fonctionnement dynamique est le moteur de la diversité biologique.

Les forêts alluviales

Il s’agit des formations boisées qui bordent le cours d’eau. Elles sont présentes sous différentes formes depuis les stades pionniers jusqu'au stade de forêts matures. Tout comme le lit actif, ce milieu doit être fréquemment remanié par les crues pour conserver sa fonctionnalité et sa diversité.

Les gorges

Forêts de chênes verts, matorrals à genevriers et pelouses occupent le plateau alors qu’une végétation spécifique est présente dans les fentes des falaises et sur les pentes rocheuses des gorges. On rencontre également plus d’une centaine de grotte au sein des gorges ainsi que quelques mares temporaires.

Les espèces

Au total, 22 espèces d’intérets communautaires ont été inventoriées :

  • 5 espèces de poissons (alose feinte, toxostome, blageon, barbeau méridionnal, chabot) et la lamproie de planer
  • Ecrevisse à pattes blanches
  • 3 espèces de libellule
  • Castor et loutre
  • 10 espèces de chauve souris

Le document d’objectif (DOCOB)

ABCèze est l’opérateur en charge de l’élaboration du document d’objectif de ce site. La validation du document d’objectif est attendue en 2013.

Les études réalisées montrent que le potentiel biologique remarquable de la Cèze est actuellement gravement menacé par les dysfonctionnements liés à l’incision du cours d’eau. L’état de conservation est très hétérogène mais bien qu’une partie importante du linéaire soit dégradée certains noyaux d’habitats apparaissent en très bon état de conservation.