Dernières actus

Dernier journal

La face cachée de la Cèze

Les relations entre les eaux de la Cèze et les eaux souterraines font l'objet de recherches scientifiques depuis 2013.

Résurgence d'eau dans la Cèze

Une réunion publique a été organisée pour présenter les résultats des différentes techniques mises en place (hydrologie, image numérique, biologie, chimie des eaux, traçages).

Il s'agit d'un partenariat de recherche (la ZABR - zone atelier bassin du Rhône) avec : l'Agence de l'eau, les universités de Saint-Etienne et de Lyon, l'école des mines de Saint-Etienne et le syndicat ABCèze. Cette étude a permis de préciser les échanges entre la Cèze et le monde souterain.

Globalement, la rivière se perd au niveau de Tharaux, puis ressort au milieu des gorges (vers Montclus) et au niveau des sources vers Goudargues. Mais le détail est plus complexe avec de nombreuses zones de pertes et de résurgences.

Les eaux souterraines, ici le karst, donne jusqu'à 60 % du débit de la Cèze à l'aval en fin d'été.

Les investigations menées de 2013 à 2019 se poursuivront avec :

  • la reprise des sondes de hauteurs d'eau par ABCèze,
  • une étude stratégique pour l'eau potable.

Revenir